mes randos pyrénées

  • Accueil
  • > J11 : Aula-Camping d’Angouls

28 décembre 2012

J11 : Aula-Camping d’Angouls

gibson66 @ 13 h 58 min

                             J11 : Aula-Camping d'Angouls p9140283-300x225        p91402782-300x15528-300x157

Je me lève alors qu’il fait encore nuit , ce qui me laisse un peu de temps pour profiter de mes derniers instants à la cabane d’Aula ;je me traine car je suis épuisé ;je fais quelques échauffements puis ,ma maison à nouveau sur le dos ,entame les 300 m de dénivelé dans le froid avec comme point de repère les névés du Mont Valier; le temps n’a rien à voir avec celui d’hier ;aucun nuage à l’horizon si ce n’est une masse cotonneuse coincée dans le cirque ;elle apprécie le coin autant que moi et ne semble pas décidée à le quitter; avant d’arriver au sommet je jette un dernier regard sur ma droite et je peux maintenant voir les névés plus en détail ;ils sont creux a l’intérieur et je me demande si çà ne pourrait pas servir d’abri aux ours du coin ,mais point de boule brune alors je bascule vers la lumière et le versant exposé au soleil ;enfin je peux me réchauffer! Je peux apercevoir une belle ligne de crète où le point le plus bas doit etre l’endroit par lequel je dois passer pour rejoindre en contrebas le camping d’Angouls.                                                                                                                                            p9140288-150x150                                                                                   p9140286-300x225  

La descente est plaisante car j’apprécie le fait de revoir le soleil qui m’avait abandonné depuis deux jours; j’arrive à l’étang d’Arreau qui ne me plait guère ;il est petit, l’eau y est d’un vert gluant ,il est ceinturé par un chemin pour les gens qui peuvent venir jusqu’ici en voiture mais aprés tout ,les lacs ne peuvent pas tous etre l’apanage de ceux qui peuvent marcher sans problème ;ce qui me dérange plus , c’est le Refuge d’Arreau ,flambant neuf , sans aucun charme et qui malgré sa superficie imposante n’ a rien d’autre à offrir que des portes closes ;pas une seule annexe pouvant servir d’abri en cas de mauvais temps ;il est trompeur dés lors de se faire appeler « Refuge »; je passe sans hésitation cette pompe a fric ouverte 2 mois sur 12 et descends le chemin qui croise de temps à autre la route bitumée jusqu’à une autre cabane ,occupée par le berger qui a garni les poteaux de son enclos de carcasses , de peaux et de cranes de moutons ,autant de dégats causés par l’ours ; spectacle un peu effrayant mais une image concrète vaut parfois mieux qu’un discours de toute une vie…

29-300x83J’atteins le col de Pause et son parking et prends direction l’Est pour les 800 m de denivelé négatif les plus ennuyeux de mon parcours , essentiellement de la route bitumée ,le tout en plein soleil ,pour enfin se retrouver sur un terrain plat, semi parcellé , le tout longé par une rivière ombragée ; je reconnais le camping grace a ses sanitaires mais il est apparemment fermé ; je ne peux malheureusement pas continuer car la dureté du bitume a eu raison de mes genoux qui sont incapables de me porter 4 kms de plus jusqu’au gite du Rouze. Le camping est fermé mais demeure accessible car il n’y a pas de portail ;je profite alors de la rivière et de l’étendoir en plein soleil pour faire ma petite lessive ,mais je ne suis pas tranquille : j’ai du mal à me décider à rester là pour la nuit puisque je suis sur un terrain privé ; une heure passe et une voiture arrive de derrière le camping par une route qui le traverse ,qui sert d’accés à la départementale; je fais un signe au chauffeur pour demander s’il pense que ça gène le propriétaire que je m’installe pour la nuit ;il me répond alors : »C’est moi le propriétaire ,faites comme chez vous ,il n’y a aucun problème » ;quel soulagement pour mes genoux et pour mon cerveau de ne plus à avoir à élaborer un plan B ! Du coup j’ai un camping à moi tout seul et je passe une heure paisible à choisir le meilleur emplacement ,par rapport au soleil,aux sanitaires , à la nature du sol: le choix des rois!! Je passe le reste de la soirée à me balader le long de la rivière, à étudier les cartes et surtout à faire des étirements et me réhydrater car je sens que la machine a surchauffé. Je monte ma tente seulement le jour tombé car je suis en mode bivouac et non pas camping et je me glisse a l’intérieur non sans avoir une pensée pour mon hote que je remercie infiniment ; mes genoux ,eux  se sont endormis il y a bien longtemps…

                                                                                                  p9140290-150x150

 

Laisser un commentaire

Skicm2cantondefruges2013 |
Voyage au pays des sourires |
Monnomdebateau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une strasbourgeoise à Utrecht
| Tripenaustralie
| Followthepilou